#12. Rue Montmorency, 4, Huy

L'Atelier du Chat Noir

‘L’atelier du chat noir propose des créations sous divers supports, des créatures en 3D encadrées, des poupées articulées, ainsi que des cours de création artistique que la créatrice anime régulièrement dans son atelier.
Influencée par le cinéma et la littérature fantastique et d’horreur, cette passionnée nous présente ici son propre cabinet de curiosités.’

Je suis enseignante en Arts plastiques et ma formation initiale est l’illustration (St Luc Liège) puis peinture (St Luc Liège),

Je crée ce que j’ai toujours rêvé d’avoir étant petite fille…
Je confectionne des créatures, des puppets, des poupées par le biais de la 3D, un monde peuplé d’objets et de personnages sortis tout droit des contes et films de mon enfance.

J’aime profondément « l’Artdoll », en particulier, les articulées, la variété des techniques et matériaux pour les réaliser.
J’aime la sensibilité délicate qu’elles dégagent.
La finalité de ces poupées articulées serait de créer des courts métrages de stop motion (encore au stade de projet et d’essais pour le moment).
Ces débuts me passionnent par la multiplicité des tâches.
Je n’ai pas de matières de prédilection.
Je suis à la recherche de nouvelles techniques selon mes différents projets et envies.
J’avoue que j’ai un petit faible pour la pâte polymère , flexible à toutes réalisations.

Bien sûr, je suis constamment influencée par ce qui me touche artistiquement.
La BD et l’illustration (qui est ma formation de base) sont mes premières sources d’influence.
Je suis également influencée par les œuvres romantiques d’Yslaire (Bastide et Mezil) : la saga des « Sambres » ainsi que le cinéma de Guillermo Del Toro, David Lynch et de Steven Spielberg.
Et enfin, l’univers délicat de Julien Martinez et surtout celui qui m’a fait rêver et qui me fait encore rêver : Jim Henson.

Mon travail se fragmente : je suis une boulimique d’apprendre et de toucher à tout !
Une partie de ma production est une série d’essais en vue de mes ateliers (qui sont généralement réalisables en une seule journée).
L’autre partie des réalisations est plus personnelle et plus longue dans la mise en place, ce qui explique aussi la variété des formes de créations.